Il est très difficile d'obtenir un chiffre exact ou précis qui pourra donner le nombre de personnes souffrant du VIH/SIDA au Togo. Des chiffres actuels estiment que 5.95% des Togolais sont infectés du VIH. En réalité, cette proportion serait plus élevée. Il est vrai que des gens des zones rurales sont souvent infectés par ignorance. C'est donc à partir de cette situation que le virus continue de se propager à travers des rapports sexuels et des naissances.

Un tel scénario prend souvent des proportions dévastatrices dans une société où le SIDA constitue un sujet tabou pour la majorité de la population. Des malades de l'épidémie du SIDA dans ce pays sont souvent des jetés sociaux qui sont souvent abandonnés par leurs époux et par leurs épouses, de mêmes que leurs familles. Bien qu'il y ait plusieurs tentatives à mieux éduquer la société togolaise en ce qui concerne le SIDA, le virus reste aujourd'hui propagé par la pauvreté, l'ignorance, manque d'éducation, d'information et même pire par la honte.